Bien-Être | blogue | Mon Combat

Ton image, ton bagage… Récit d’une fille maigre.

1 août 2017
corps changement trouble alimentaire

Je le vois bien dans vos yeux monsieur le serveur que ça vous étonne que je commande une frite. Avouez que vous pensiez que j’allais prendre une salade sans vinaigrette ou quelques glaçons et une cuillère… Et vous madame? Ne me dévisagez pas comme ça lorsque je demande mon café sans sucre, je le bois comme ça depuis que j’ai 17 ans.

Il faut arrêter de penser que le corps d’une personne reflète absolument ses habitudes alimentaires. Le corps est le reflet de notre bagage de vie. Au même titre qu’une femme peut être ronde parce qu’elle a donné naissance, elle peut aussi être en dessous de son poids santé parce qu’elle a vécu une situation difficile comme une séparation ou un deuil. Mais, il se pourrait aussi que sa génétique ne lui permette pas d’atteindre un certain poids. Ça se pourrait aussi que ses parents lui aient enseigné à aimer son corps malgré les imperfections. Le filles minces ne sont pas toutes anorexiques.

On est trop dure entre nous les filles, je ne vous apprends rien. On ne le dis pas toujours quand c’est beau, mais quand il y a quelque chose à pointer, on ne se gêne pas… Incapable de s’en empêcher. Avec le temps, ça fini par passer un peu. L’âge adulte va vous enseigner à juger de moins en moins parce que la vie va laisser ses traces sur votre corps et vous comprendrez mieux que certaines choses sont hors de votre contrôle.

La machine du corps

Mais bon, le contrôle alimentaire, c’est assez difficile à atteindre. Il arrive parfois que le poids change sans qu’on le planifie  Mais la maladie, elle… Elle prend possession de ton corps, ça je le sais. J’ai été malade assez longtemps dans ma vie. Le corps est bien programmé, mais lorsque déstabilisés; il y a toutes sortes de phénomènes physiques qui se produisent sans qu’on puisse intervenir. Avez vous déjà remarqué que lorsque vous êtes trop fatigué, l’appétit diminue… Et bien ça, c’est parce que votre corps a compris que s’il mange, il dépensera de l’énergie pour digérer et il choisi ses batailles.

Tout ça pour dire que si la fatigue a un impact sur le corps, imaginez la maladie. Et oui disons le: vive la science et tout ce qu’elle peut guérir maintenant… Mais dans certains cas, on parle de radiation, de traitements chimiques, de transplantation… C’est évident que ça crée un méga choc. On est inconfortable avec un truc coincé entre les dents, alors imaginez l’inconfort d’un nouvel organe! Imaginez les semaines après la chimiothérapie comme un pénible et interminable « hangover ».

Mon bagage

Bref, oui je suis maigrichonne. Mais je suis aussi greffée depuis un an seulement. Je prends beaucoup de médicament et ce n’est pas fini. Je vis avec des douleurs chroniques tout les jours et je dois avaler de puissants narcotiques pour me soulager. J’ai été couchée et/ou assise la grande majorité du temps durant l’année qui vient de passer, ce qui fait que ma masse musculaire est disparue. Cette année, j’ai été nourrie par les veines, j’ai souffert de diabète, j’ai eu une diète anti-toxicité ultra sévère et la chimiothérapie a changé le goût de 75% des aliments que je mangeais. Alors oui, ça se pourrait que je sois maigre… Et le contraire serait presque étonnant.

maladie bagage corps médicament

Pourquoi est ce que ça vous dérange vous les gens et que vous vous disiez inquiets? Mon médecin ne m’a jamais parlé de mon poids. Il le surveille, mais il sais que c’est normal à ce stade ci. J’ai entendu de la bouche de gens qui sont au courant de ma situation; tu devrais manger un peu plus ou pire encore, tu as maigri! Est ce que tu manges? Est ce qu’on dirait; tu as grossi, est ce que tu manges comme une cochonne dernièrement? Jesus Christ! Qu’on le frappe celui qui dit une telle chose!

L’adaptation

Et moi maintenant… Parce que ça m’a bien bien prit quelques temps à m’habituer à ce corps. Et j’envisage aussi qu’il puisse changer au cours des prochains mois. Mais moi, je n’ai jamais été si bien. D’aussi loin que je me rappelle, j’ai toujours été insatisfaite de mon poids. Et pourtant, je n’ai jamais vraiment eu de surplus de poids important et ce, même en ne faisant pas toujours attention. Sauf que comme la plupart des filles, je voulais ressembler à autre chose. Et bien, j’ai été servie! J’ai perdu mes cheveux, j’ai enflé, j’ai eu deux longs tubes bien apparents qui pendaient jusqu’à mon nombril durant des mois. Je me suis ennuyée de ne pas avoir l’air malade. Tout simplement. Et je me suis fait cette promesse que peu importe de quoi j’aurais l’air, je devrais l’apprécier et ne plus vivre dans la constante obsession de toujours vouloir ressembler à autre chose.

tube changement maigre

L’authenticité

Ce que j’ai appris dans tout ça, c’est de ne plus juger les gens sur leur apparence parce qu’il y a une histoire, une bataille et bien d’autres choses derrière chaque personne. Je crois que nous sommes plus heureux à la minute où nous arrêtons de vivre dans le jugement et de mettre les gens dans des catégories. L’authenticité se voit dans le non verbal d’une personne et c’est ce que nous devrions essayer d’atteindre plutôt que de s’en faire avec ce que les gens penseront de notre corps.

De l’espoir

Je crois que nous sommes entrain de vivre de grands changements en terme de tolérance sur la diversité. Les marques commencent à comprendre que les femmes cherchent à être inspirées et le style de vie vend plus que l’image parfaite. On suit les gens sur les réseaux sociaux parce qu’ils défendent leurs opinions, s’expriment sur divers enjeux et nous inspirent. Il y a de moins en moins d’intérêt envers les femmes statues qui ne disent jamais rien.

Les troubles alimentaires vont probablement toujours exister. J’étais adolescente au moment où il y a eu cette éclosion des tops modèles qui représentaient la perfection. Mon mur de chambre était recouvert de photo de Cindy Crawford, Claudia Schiffer ou Naomi Campbell. Une de mes meilleures amies du secondaire à souffert d’anorexie et ça s’est passé sous mes yeux sans que je ne puisse faire quoi que ce soit… Jusqu’à ce qu’elle soit hospitalisée un jour lorsque son battement de coeur était trop lent. J’ose vraiment espérer que les médias sociaux auront eu au moins un impact positif sur les générations après la mienne; celle de nous permettre de voir, lire et entendre autre chose que ce que la télé, les magazines et les radios nous ont enseigné comme étant l’idéal de vie. Maintenant, nous sommes en mesure de connaitre le feedback de vrais personnes avant de dépenser de l’argent. N’est ce pas merveilleux?

S’écouter

Et n’oublions pas que chaque culture a un idéal différent. Les peuples les plus en santé sont ceux qui ont un bon rapport avec la nourriture et qui ne mange pas trop de nourriture transformée. Moi, j’ai été élevé dans le végétarisme et bien que je ne l’ai pas été toute ma vie, c’est un des plus beaux cadeaux que mes parents m’ont légué puisque ça me permet d’avoir des réflexes qui m’amènent à faire des choix sains. Je ne changerai pas mes habitudes juste pour changer mon corps. Mes choix se reflètent dans mon énergie, mon sommeil, mon humeur… Et quand mon corps me parle, je l’écoute. Pour le moment, il me demande simplement de l’aider à guérir…

Et toi… Prends tu le temps de comprendre ce que ton corps te demande?

Catherine

maigre corps changement jugement

Articles qui pourraient vous intéresser.

De l’isolement imposé à la solitude choisie…

Journal de greffe. Pourquoi j’ai choisi de partager mon histoire publiquement

Partager cet article
Facebook
Facebook
Instagram
Follow by Email
  1. Ton article m’a énormément touché. J’ai également écrit un article sur le sujet car je suis moi aussi très fine, bien que je n’ai pas vécu autant de choses que toi, je subi aussi des remarques au quotidien.
    La plupart du temps je me sens bien dans mon corps même si quelques kilos en plus ne me feraient pas de mal, mais certaines personnes ont le pouvoir de réellement me blesser et de me filer des sacrés complexes !
    Je crois que, comme tu le dis, il faut surtout apprendre à accepter son corps et celui des autres tels qu’ils sont. C’est bien cette diversité qui fait notre richesse !
    Merci pour ce témoignage et ces paroles pleines de bienveillance,
    Bisous ma belle,
    Pêche
    http://www.pecheneglantine.wordpress.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Facebook
Instagram
Follow by Email