blogue | Mon Combat | yoga

Le yoga; la discipline parfaite pour ma guérison

17 mai 2017
Yoga, the perfect discipline for my recovery

 

Je pratique le yoga depuis environ 2 ans de manière plutôt irrégulière. Durant les derniers mois, j’ai eu l’impression que le yoga est venu vers moi et des opportunités se sont présentées. Maintenant, j’ai l’impression que je ne pourrai plus jamais vivre sans.

D’abord, il y a eu cette collaboration avec la Fondation Virage de l’hôpital Notre-Dame qui m’a permise de pratiquer du yoga thérapeutique chaque semaine avec un groupe de personnes atteintes de Cancer. J’ai d’ailleurs consacré un article sur cette expérience: Yoga thérapeutique avec la fondation Virage 

Pour moi, tout avait commencé durant les mois ou j’étais en attente d’un donneur pour recevoir ma greffe de moelle osseuse. On m’avait fortement recommandé de l’essayer. C’était à peu près la seule discipline sportive que j’étais capable de pratiquer avec les limitations physiques causées par ma maladie. En plus, j’ai toujours eu une tendance à être anxieuse et cette période de ma vie était définitivement propice à me causer beaucoup de stress. J’ai donc trouvé des séances de yoga sur YouTube et j’ai commencé à en faire à la maison. Certains jours, je manquais de volonté. Mais j’ai constaté les bienfaits assez rapidement. Ma progression était rapide et les jours ou j’étais capable d’en faire, je me sentais plus détendue et sereine.

Mes inspirations

Au cours des derniers mois, une amie à moi était parti faire un long voyage à travers l’Asie. Elle a abouti en Inde pour finalement  faire une formation intense afin de devenir enseignante de yoga. J’ai suivi son parcours et son évolution avec beaucoup d’intérêt. J’étais à la fois impressionnée et inspirée par ce petit bout de femme qui était entrain d’accomplir quelque chose de grand.

Ensuite, dans un groupe Facebook de personne greffé, j’ai fait la connaissance de Aubrey, une californienne. Cette très jeune fille avait reçu une greffe quelques semaines avant moi et nos deux histoires avaient beaucoup de similitudes. Au fil des mois, nous discutions de notre évolution et Aubrey a commencé à mettre des photos de yoga pour éventuellement commencé à enseigner elle aussi.

C’est à travers leurs expériences respectives et la mienne que je me rends compte que cette discipline révèle parfois des passions, guéri des maux et nous amène à nous connecter avec non seulement notre espace intérieur, mais également avec notre environnement.

 

Amélie

maladie et yoga, pourquoi pas?L’an dernier, j’ai appris qu’Amélie partait en voyage pour plusieurs mois. Je me reconnaissais beaucoup à travers les choix d’Amélie. Tout quitter avec un peu d’argent de coté et espérer se trouver ailleurs était quelque chose que j’avais déjà fait. Acheter un billet d’avion sans date de retour est le rêve de beaucoup de gens, mais peu le font. Amélie avait besoin de réfléchir à ce qu’elle voulait pour son avenir. Elle vivait dans la normalité tout en se disant que ça ne pouvait pas être que ça… Qu’il y avait autre chose et elle était déterminée à le trouver. Elle avait besoin de sortir de la « confort zone ».

Alors qu’elle était sur l’île de Langkawi, en Malaisie, elle a prit la décision d’y croire et de foncer. En peu de temps, elle avait trouvé une école en Inde pour obtenir sa certification de professeur en yoga. La formation de 4 semaines impliquait de pratiquer près de 5h par jour en plus du volet théorie. Malgré la fatigue, Amélie a trouvé l’énergie pour compléter le programme haut la main parce que c’était ce qu’elle voulait plus que tout. Elle est revenue à Montréal depuis peu et commence une nouvelle vie en donnant des cours de yoga à partir de chez elle sur le plateau Mont-Royal.

Pour info: Yoga Asana Shanti

 

 

Aubrey

Maladie et yoga, pourquoi pas?Aubrey pratiquait le yoga depuis longtemps, mais c’est après sa greffe que cette discipline est devenu très importante dans sa vie. Son corps était faible et son estime d’elle avait été détruite par la maladie. Les traitements lui avaient fait perdre une trentaine de livre. Dès qu’elle a commencé à se sentir plus forte, Aubrey a ressenti le besoin d’enseigner à son corps qu’il était désormais en sécurité et mettre derrière les souvenirs traumatisant reliés à cette dure épreuve.

Après avoir passé une année sans pratiquer, elle réintégra le yoga dans sa vie. En poussant ses limites, Aubrey a pu connecter son esprit guéri à son corps. Elle est devenu enseignante de yoga et parmi sa clientèle se trouve des greffés et chaque fois qu’elle met les pieds sur un tapis, elle célèbre l’accomplissement et la guérison. L’école où elle enseigne se trouve près de Stanford en Californie.

Pour info: wwww.tothefullest.live

 

Maladie & yoga

Nombreux sont les patients qui ont témoignés comme quoi le yoga avait minimisé les effets secondaires de certains traitements et avait aidé avec leur processus de guérison. C’est merveilleux parce que c’est accessible à tous les âges et convient même aux gens qui ont un niveau d’énergie plus bas. Les bienfaits sont autant psychologiques que physiques et les objectifs de chacun peuvent être atteints. Qu’on parle de réussir une posture ou simplement se détendre, tout le monde peut y trouver son compte. Ce que j’apprécie particulièrement, c’est que le yoga me permet d’exprimer une certaine gratitude envers moi même. La maladie m’a souvent amené dans un état d’autodestruction envers mon corps, mais le yoga me permet de guérir ce qui a été négligé dans le passé.

Durant les séances, les enchainements de postures permettent de ralentir notre esprit. Notre cerveau a tendance à ne jamais se reposer, mais le yoga exige de se concentrer sur la présence de notre corps et de notre esprit et de l’instant présent. Lorsqu’on y parvient, on aide l’âme à guérir des ses maux. On apprend à vivre dans l’acceptation, mais aussi dans la gratitude. À longs terme, les effets physiques s’en font ressentir. Une amélioration de la flexibilité et de l’endurance, mais aussi des bienfaits sur la concentration.

Demandez à n’importe quel médecin s’ils vous recommandent de faire du yoga et ils vous répondra oui. Cette discipline a fait ses preuves auprès des gens malade qui souhaitent réintégrer doucement l’activité physique dans leur mode de vie. Plus je pratique le yoga et plus je me demande comment j’ai fait pour vivre sans durant toutes ces années.

Namaste

Catherine

 

 

 

 

Partager cet article
Facebook
Facebook
Instagram
Follow by Email
  1. Je crois que tu as trouvé ta voie et ta voix dans le yoga.
    J’ai débuté des cours, il y a 1 mois. J’ai un peu de difficulté avec mon équilibre alors je pense que le yoga m’aidera beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Facebook
Instagram
Follow by Email