Bien-Être | blogue

Petites choses, grand réconfort.

13 novembre 2017
Petites choses grand réconfort

Si on m’avait demandé il y a quelques années ce que j’aimais faire pour me gâter et trouver un peu de réconfort; j’aurais surement répondu; boire quelques verres de vin, fumer un p’tit joint et regarder un film de fille cheesy X 1000 genre: « how to lose a guy in ten days » en mangeant du St-Hubert!

Pis, c’est ben correct si je viens de vous décrire la soirée parfaite à vos yeux. Je pense que ce Matthew Mcconaughey est vraiment sexy, la sauce du St-Hubert est imbattable et j’aime encore ça prendre un verre de vin à l’occasion. Pour ce qui est du p’tit joint. C’est loin derrière. Mais si un jour, je me retrouve autour d’un feu de camp avec une gang d’amis; dont un qui joue de la guitare #trèsimportant et qu’il y a un p’tit joint qui fait le tour… Ben je vais peut-être envisager participer, en toute légalité bientôt en plus. 😉

petites choses grand réconfort

La bouteille réconfortante

J’en ai déjà parlé à plusieurs reprises; le vin (blanc) et moi on a eu une longue histoire d’amour et malheureusement à un moment, on était devenu un vieux couple qui ne font plus la différence entre l’acceptable et le malsain. Il n’y a pas si longtemps que j’ai compris que je n’avais tout simplement plus envie de boire. Entre temps, il y a eu une greffe, donc je ne saurais vous dire quels sont les meilleurs trucs pour tenter de vous guérir d’une dépendance comme celle là, mais je vous dirai ceci: ça en vaut vraiment la peine. Parce que c’est vrai que ce n’est pas une nécessité absolue pour se faire du fun. Mon dieu que je roulais les yeux au ciel avant quand j’entendais quelqu’un dire ça.

S’en foutre

Évidemment, la maladie m’a fait adopter un comportement de #jemenfoudetout qui a fait en sorte que je n’avais pas cette petite voix qui te murmure « Dude, penses à ton futur, get your shit together » Ouais, je sais que c’est un peu déprimant. Mais bon, quand tu sais que ta situation n’a rien d’encourageante, tu ne vois pas trop l’objectif de faire des compromis.

Ce qui fait que lorsque je suis sortie de l’hôpital. Sachant que j’allais avoir des mois devant moi à tuer du temps et à me reconstruire physiquement et psychologiquement, j’ai du réapprendre à vivre en arrêtant de toujours me dire qu’il n’y avait pas de lendemain. Ça n’a pas été facile de m’adapter à cette nouvelle réalité. Tout d’un coup je pouvais planifier un futur et je pouvais faire des choix sur le long terme. En fait, je me suis sentie de plus en plus guérie chaque fois que j’ai pris une décision pour mon bien-être et à un moment, j’ai atteint un point de non retour. Je ne voulais plus jamais me réveiller un lundi matin avec la gueule de bois, un restant de mascara qui a coulé sur ma joue et le doute d’avoir peut-être fait une connerie.

J’ai donc fait la liste des choses que je fais qui me font vraiment me sentir bien et qui me réconforte.

Le yoga

petites choses grand réconfort

J’en parle souvent. Pour moi le yoga, c’est très important. J’ai d’ailleurs écris un article sur mes constats après 6 mois . Aujourd’hui, je suis fière de dire que je pratique le yoga minimum 4 fois par semaine de chez moi. C’est une discipline que je me suis imposée et j’aime tellement ce que ça me procure comme bienfaits que même lorsque je n’en ai pas envie, je me pousse à en faire. À partir du moment où je suis sur mon tapis de yoga, je me sens mieux. Je fais généralement du yoga dans la première heure où je suis levée sinon, plus la journée avance, moins je suis motivée. Ce petit vingt minutes seulement parfois m’apporte énormément de réconfort.

Le thé

petites choses grand réconfort

J’ai carrément remplacé toutes les différentes sortes de liquides que je buvais avant par le thé et les tisanes. Sauf le café du matin. Celui là, personne ne me l’enlèvera JAMAIS!  Au lieu, du vin je bois de la tisane. Avant je prenais beaucoup de café durant la journée, mais j’essaie autant que possible de boire du thé vert. Je dépense pas mal de sous chez Davids Tea, mais moins que ce que j’ai pu dépenser à la SAQ dans les dernières années. Et le thé, quoiqu’ils me fassent pisser ma vie ne me donne pas de mal de tête et ne me fait pas douter de moi même. Il n’y a rien comme un breuvage chaud pour nous apporter un peu de réconfort.

La création

petites choses grand réconfort

L’écriture, la photo, le blogging… Oui, je pense que le blogue entre dans la catégorie des choses qui ont un impact très positif sur moi et qui m’apportent du réconfort. Je ne dis pas que tout le monde devrait avoir un blogue, mais tout le monde devrait être membre d’un groupe et pouvoir partager sa passion avec d’autres. Tsé les médias sociaux; c’est pas juste fait pour stalker les comptes des amis de nos amis. Et c’est bien beau de regarder la vie tellement parfaite des autres, il y a aussi des groupes de soutien, de partage et des comptes jolies à regarder qui ne sont pas seulement là pour nous foutre des complexes. Bref, avec le blogue, je comble un besoin de créativité et c’est primordial pour moi.

La bouffe

petites choses grand réconfort

J’ai tellement mangé pour survivre durant des années et maintenant j’ai complètement renversé ça. Je me passionne pour les déjeuners et je refuse de manger quelque chose dont je ne connais pas la composition. Je m’amuse énormément avec la nourriture et j’aime par dessus tout que mon plat soit beau. Chaque matin, quand j’ouvre mes yeux, je ressens de l’excitation à l’idée de manger mon smoothie. C’est mon rituel et j’adore ça. Ça goute encore meilleur après un petit 30 minutes de yoga. 😉 La bouffe apporte tellement de réconfort et bien manger, c’est hyper satisfaisant.

Les séries

Ben oui, je l’avoue je suis une accro de la télé. J’ai besoin d’avoir une série à écouter. Chaque fois que j’en fini une, je vis un deuil. Il faut dire que pendant une année de convalescence à être à la maison, j’ai eu pas mal de temps pour faire du rattrapage télé. Je les ai presque toutes écoutés ou du moins, j’ai essayé. J’aime bien avoir deux genres différents à écouter en même temps; une série policière et une plus légère. Ces temps ci, j’écoute Girls et je viens de terminer La Servante Écarlate. Mais les meilleures séries à ce jour pour moi sont Lost et Friends que je connais pas coeur. Pour moi, un soir de semaine; une série et un bon gros pot de tisane, c’est le réconfort absolu. #jai200ans

Planifier un voyage

petites choses grand réconfort

Toute ma vie, j’ai voyagé. Dès que je remettais les pieds dans le pays, je planifiais déjà mon prochain voyage. Ça me donnait énormément de force dans mon contexte de maladie. Dans les dernières années, c’était un peu plus de coordination avec les transfusions, mais je me disais que tant et aussi longtemps que j’allais pouvoir voyager, je serais libre.

Imaginez comment j’ai réagi lorsqu’on m’a dit que je pourrais voyager durant deux ans minimum. J’ai perdu ce sentiment de liberté. Tout d’un coup, j’ai commencé à me sentir en prison. C’est aussi pour ça que j’ai trouvé très difficile l’année avant ma greffe. J’attendais d’être appeler pendant 6 longs mois à ne rien faire en me disant que plus c’était long, plus ce serait encore plus long avant que je puisse repartir. Mais depuis qu’on m’a confirmé que la greffe a fonctionné il y a plusieurs mois, je commençais à planifier un voyage sans avoir de date ou de destination. Le simple fait de pouvoir l’envisager m’a redonner un sentiment de liberté et de réconfort. Et voila que dans 8 dodos au moment où cet article est publié, je partirai dans le sud. Bon ce n’est pas un voyage d’aventure. Mais voir un décor de plage et de palmier ne pourra que me confirmer que je vais bien et que le pire est derrière. Je le mérite non!?!

Et toi!? Quelle sont les petites choses qui t’apportent du réconfort?

Catherine

petites choses grand réconfort

 

Images: Pexel

Partager cet article
Facebook
Facebook
Instagram
TWITTER
Follow by Email
Pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook
Facebook
Instagram
TWITTER
Follow by Email
Pinterest
Pinterest