blogue | Voyage

La fois où tu as voyagé différemment

27 février 2018
La fois où tu as voyagé différemment

Mise en garde: Ce texte risque de te donner envie de partir en aller simple sur le prochain vol disponible. Tu as peut-être voyagé un peu, ou beaucoup… Ça va peut-être te rappeler des beaux souvenirs de cette fois où tu as voyagé différemment. Ou au contraire, ça te fera réaliser que tu as toujours suivi la masse et que tu es peut-être passé à coté de quelque chose.

Atterrissage

Les arbres se rapprochent tranquillement dans le hublot et tu commences même à percevoir le mouvement de l’eau pendant qu’un bruit te fait sursauter; ce sont les roues de l’avion qui sortent après ces quelques heures passé dans le ciel. Peu importe le nombre de fois où tu as voyagé, tu es toujours aussi impressionné par le spectacle.

D’où tu viens, la couleur n’est pas la même. Certes, il y a du bleu et du vert, mais les couleurs que tu découvres sont plus éclatantes que celle auxquelles tu es habitué. Il n’y a pas de ton neutre, tout est pétillant de pigment, le bleu est électrique, le rouge est parfait et ces teintes de verts te semble tirées d’une carte postale.

la fois où tu as voyagé différemment

Photo prise à Hotel El Magifico / Cabarete 

Tu n’as qu’une seule envie, c’est de respirer l’air salin et te laisser imprégner de cette humidité tropicale. Heureusement, quelques minutes te sépare de ce moment où tes pieds se poseront sur ce sol. Ce sol qui t’accueillera et qui te permettra d’y élire ton domicile temporairement.

Autour de toi, des gens échangent sur leur durée de séjour, leurs hôtels et bien souvent ils en profitent pour étaler toutes leurs connaissances sur la destination, comme si l’avoir déjà visité fait d’eux des guides touristiques. Toi, tu te concentre sur les bruits de la musique et les sourires de ce peuple qui te dit bienvenue chez eux. Tu ne ressens pas le besoin de dire à qui veut l’entendre que toi aussi tu as déjà voyagé.

Dehors

En arrivant enfin dehors, tu seras pris dans une foule de gens inquiets qui ne veulent que s’asseoir dans un des ces gros autobus climatisés pour aller s’enfermer dans leur grand complexe où ils feront la file pour manger, boire et même pour parler à un humain.

Mais toi, tu t’es assis sur la banquette avant du taxi et le chauffeur t’a déjà montré les photos de ses enfants en montant le volume de la musique. Tu lui racontes d’où tu viens avec ton espagnol rouillé, mais vous rigolez et vous établissez une relation de respect. L’instant de ce trajet, vous êtes deux personnes égales qui ont besoin l’une de l’autre.

Et pendant tout le trajet, tu observes par la fenêtre cette vie si différente de la tienne, mais tu le sais que même si ça te semble pauvre, ces gens la sont heureux. On est bien loin des concours de popularité du bureau où de cette folle course contre le temps. Ici, le temps n’a pas la même signification. Les gens sont rarement payés à l’heure. Être toujours pressé, ça rend malade et ils semblent l’avoir bien compris. Tant que le travail est fait, c’est ce qui compte.

La fois où tu as voyagé différemment

Photo prise chez Claro Café / Cabarete

En route

Tu aperçois des parcelles de cette mer dont tu rêvais tant. Ses vagues et son horizon lointaine te rappelle à quel point tu es petit. Tu peux presque sentir son odeur salé et ça t’envahi en même temps que la première vague de gratitude. T’es heureux d’être là, tu te sens déjà plus léger.

La voiture s’arrête enfin. Tu arrives dans cette allée entourée de jardin luxuriant. Déjà, tu te sens à la maison. Dans quelques minutes, tu vas remercier le garçon qui aura monté ta valise à ta chambre en lui donnant quelques dollars pour lesquels son sourire ne te fera pas regretter une seule seconde d’avoir été généreux.

Et là, tu vas faire un tour rapide des lieux, mais tu ne veux pas t’y attarder. Ce que tu veux, c’est aller tremper tes orteils dans l’océan et sentir la brise derrière ta nuque. Tu enfonces tes pieds dans le sable et tu les regardes disparaitre sous la vague avec fascination.

La fois où tu as voyagé différemment

Chaleur

Le soleil est doux, il y a un voile parfait dans le ciel. La lumière n’est pas trop éblouissante. Tu peux admirer la vue tout autour de toi sans plisser les yeux. C’est ce moment précis que tu attendais. La chaleur de l’air t’enveloppe tranquillement et fait disparaitre les marques de la pollution urbaine dans laquelle tu baignes depuis si longtemps.

Tu as soudainement envie d’ivresse. Tu as soif pour cette boisson froide qui te donnera ce sentiment de légèreté chaque fois que tu y tremperas tes lèvres. C’est l’après midi et boire l’après midi t’a toujours donné cette sensation de liberté. Tu réserves ça pour les occasions spéciales et celle ci s’en est une.

Tu siroteras ton verre tranquillement jusqu’à ce que le soleil commence à descendre en te montrant des couleurs que tu ne comprends pas. Et c’est ce même soleil qui t’indiquera que cette journée qui se termine laissera toute la place à une nuit étoilée qui t’appartient.

océan nuit

 

Le calme

Sous cette lune et le bruit de la mer que tu ne vois plus, tu iras te doucher pour nettoyer les restes de la ville. Ensuite, tu te laisseras guider par tes envies spontanées et tu quitteras tranquillement cette vie étourdissante où tout est programmée pour te laisser aller dans cette vie où te sens tellement plus épanoui.

Tu le sais que tu vas devoir retourner à cette vie d’adulte qui ne s’arrête jamais, mais pour le moment; tout ça n’existe pas. Tu mets tes soucis et tes peurs dans le coffret de sureté de ta chambre en même temps que ton passeport. Ces prochaines semaines t’appartiennent. Pour le moment, aucun moyen de savoir ce qui se produira. Tu te laisseras porter par tes envies et l’heure n’aura plus d’importance. En peu de temps, des gens deviendront tes meilleurs amis le temps des vacances. Des gens tellement différent de toi qui vont te faire grandir en tant qu’humain. Tu ne le sais peut-être pas, mais toi aussi tu vas changer leur vie.

Tu te souviendras toute ta vie de cette fois où tu as voyagé différemment.

Catherine

 

En lien avec cet article:

 

Cet article vous a plu? Épinglez le sur Pinterest

La fois où tu as voyagé différemment

 

 

Partager cet article
Facebook
Facebook
Instagram
TWITTER
Follow by Email
Pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimez ce blogue? Suivez moi sur les réseaux sociaux :)

Facebook
Facebook
Instagram
TWITTER
Follow by Email
Pinterest
Pinterest